Logo des Francas

Nouveaux élus au CMJ de Salleboeuf

Article publié dans SudOuest le 13/11/2018 à 3h54 par Francis Gérard.

la nouvelle equipe en place pour deux ansSamedi, s’affairaient dans la salle du Conseil les membres sortants de l’équipe des 20 enfants du Conseil municipal jeunes (CMJ). Ils s’appliquaient à rédiger des affiches recensant les initiatives réalisées au cours des deux années de mandature. Il en ressort une forte implication lors de commémorations, événements municipaux et actions caritatives comme le Téléthon et l’aide aux sinistrés de Saint-Martin.

Une occasion pour le maire, Marc Avinen, et son conseil, de souligner leurs engagements et leur travail encadré par Ronan Paugam, animateur des Francas. Ils ont également été soutenuspar des conseillers municipaux : Marie-Odile Dasque (instigatrice du CMJ en 1995), Juliette Dupuy et Jean-Claude Wegmuller, également conseillers municipaux.

Sur les vitres, étaient placardées les 13 professions de foi des nouveaux élus. Parmi les propositions : la création d’un city stade, des jeux supplémentaires dans le square, l’interdiction de fumer devant l’école pour les parents de fumer devant l’école, des activités pour les personnes âgées, la Fête des voisins, la sécurité et l’embellissement de leur village. A n’en pas douter, ils se veulent à l’écoute des camarades qu’ils représentent, et veulent faire entendre la voix des jeunes.

Informations : Ronan PAUGAM, animateur départemental - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

#DUTILITÉCITOYENNE

utilite citoyenneMOBILISONS-NOUS POUR LA VIE ASSOCIATIVE !

Crèches, maisons de retraite, associations de parents d’élèves, clubs sportifs, lieux de culture ou de mobilisation militante... les associations sont une réalité quotidienne pour chacun de nous. Ce sont des lieux essentiels qui animent un territoire, font vivre le lien social, permettent les rencontres et les échanges, facilitent l’implication de tous
pour transformer le quotidien.

Bien sûr, tous les acteurs publics reconnaissent que la vie associative est importante. Mais les déclarations ne suffisent pas, il faut des actes ! Après la succession de décisions gouvernementales qui ont fragilisé les forces associatives, il est temps qu’une ambition politique soit affirmée en faveur de la vie associative et se traduise par des mesures concrètes et immédiates.

Mobilisons-nous ensemble pour des moyens à la hauteur de ce que représentent les associations dans notre pays, et ce dès le projet de loi de finances 2019.

J'interpelle mes parlementaires !


À PROPOS DU MOUVEMENT ASSOCIATIF

Porte-voix des dynamiques associatives, le Mouvement associatif rassemble plus de 600 000 associations (soit 1 association sur 2 en France), réunies au sein de différentes organisations thématiques. Les Francas y participent. Son ambition est de favoriser le développement d’une force associative utile et créative. Le Mouvement associatif intervient sur quatre grands axes de réflexion et d’action : l’engagement, l’économie, l’action publique et l’emploi. Découvrez le site du Mouvement Associatif.

 

 

Le premier Conseil des jeunes de Talence installé

Article publié sur SudOuest.fr  le 20/10/2018 à 3h52 par Patricia Delage

Vingt élèves de CM1 et CM2, issus de dix groupes scolaires talençais, composent le premier Conseil municipal des jeunes.

le conseil municipal des jeunes autour du maire emmanuel sallaberry et certains de ses adjointsLa salle du Conseil du château Peixotto accueillait, jeudi, une séance exceptionnelle avec l’installation officielle du premier Conseil municipal des jeunes (CMJ), voté à l’unanimité lors du Conseil municipal du 24 mai dernier. Les écoliers de 10 groupes scolaires talençais, en classe de CM1 et CM2, ont fait campagne début octobre.

Selon l’équipe organisatrice, sous la houlette de l’adjointe au maire Josiane Desguers, chargée du CMJ, l’esprit de cette assemblée est de sensibiliser et d’apprendre de manière concrète des thèmes jusque-là restés théoriques comme la démocratie, la prise de décision, la vie de la cité ou la citoyenneté. L’objectif est aussi de les mobiliser de manière concrète à devenir les acteurs du futur de leur ville.

16 000 euros de budget

Ce Conseil est composé de 20 élèves (10 garçons et 10 filles), pourra être force de propositions de projets pour la commune et jouer un rôle consultatif pour les autres instances. Il disposera d’un budget de 16 000 euros et se réunira tous les mois au Dôme. Des commissions thématiques seront créées, encadrés par l’association Les Francas et la Maison des droits de l’homme.

Devant les parents, dont certains émus de voir leur enfant porter l’écharpe tricolore, les jeunes élus ont rappelé en force vouloir améliorer la ville. Les projets dans les professions de foi avaient un fort parfum de solidarité comme la création d’espaces de jeux avec des animaux pour ceux qui n’en ont pas, d’autres liés aux poubelles, à l’installation de fontaines d’eau, de potagers dans les écoles, aux pistes cyclables, aux sports… L’idée de créer des grilles d’égouts plus étroites pour éviter que les billes ne tombent à l’intérieur a séduit l’ensemble des présents.

Chaque nouvel élu a reçu son écharpe tricolore, un dossier et sa clé USB en vue de se mettre au travail.

Informations : Violaine SEROND, animatrice départementale - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Ce site utilise des cookies pour mesurer l'audience