Logo des Francas

2015-2020

Avec les enfants et les jeunes,
ensemble pour l'éducation !

Découvrez notre projet !

Les Francas de la Gironde

Agir, participer

Agir, participer

 

Avec vos amis, votre association ou les Francas de la Gironde, dans votre commune, votre département, en France, en Europe ou au-delà...


Agissez, participez !

Se former, animer

Se former, animer

 

Des propositions d'animation, de formation, d'accompagnement des équipes éducatives, des ressources ! Avec les Francas de la Gironde...


Formez-vous, animez !

Gérer, développer

Gérer, développer

 

Que vous soyez une association ou une collectivité, si vous avez des projets pour l'enfance et la jeunesse, avec les Francas de la Gironde...


Gérez, développez !

Nos derniers articles

Non à la révision de la loi de 1905 !

Des projets de révision de la loi de 1905 seraient à l’étude. S’il s’agit de mieux encadrer des dérives intégristes mettant en cause les principes et valeurs de la République, le titre V de la loi, intitulé Police des cultes fournit l’arsenal juridique suffisant. S’il s’agit de financer les cultes de quelque manière que ce soit, on entrerait alors dans une procédure concordataire que la loi de 1905 avait précisément pour but d’abolir. Les organisations laïques soussignées, réunies le jeudi 22 novembre 2018 à Paris, mettent en garde contre toute modification de la loi de séparation des Églises et de l’État du 9 décembre 1905, quelles qu’en soient les voies. Cette loi est un pilier fondamental de la République. Pour assurer à chaque citoyen la liberté de conscience, elle a instauré un juste équilibre entre la garantie du libre exercice des cultes et la neutralité confessionnelle de l’État. Les organisations signataires rappellent donc solennellement l’intangibilité des principes solidairement posés par la loi: Article 1 La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci-après dans l’intérêt de l’ordre public. Article 2 La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte. Elles demandent, par-delà les débats inutiles que suscitent ces projets de révision, que soit déjà et complètement appliquée la loi. Paris, le 30 novembre 2018 Les organisations signataires : Centre d’Entraînement aux Méthodes d’Education Active - CEMEA ; Conseil National des Associations Familiales Laïques - CNAFAL ; Débats…

Lire la suite

Construisons le monde d’aujourd’hui et de demain avec les jeunes générations

Les Francas sont choqués du fait que de jeunes collégiens et lycéens aient pu être atteints dans leur dignité. Rien ne peut justifier que quiconque mette à genoux des jeunes de façon humiliante. Dans un contexte de crise où l’espace public est chahuté et dégradé, où le gouvernement est bousculé dans ses politiques, où des institutions sont ébranlées, un dialogue démocratique doit être engagé rapidement avec les jeunes, avec les corps intermédiaires dont les associations de Jeunesse et d’Education populaire et avec l’ensemble de la population. La démocratie se nourrit du débat et se gagne tous les jours. Nous Francas, pour qui la Convention internationale des droits de l’Enfant constitue le cadre de toute action éducative, nous nous attachons depuis des années à mettre en vie des espaces de participation favorisant l’expression, le débat, et l’action. Des espaces institués existent dans les établissements scolaires et les collectivités territoriales, ils ne sauraient suffire pour favoriser, entendre et prendre en compte les expressions de tous les enfants, adolescents et jeunes. Les Francas estiment qu’il est indispensable de renforcer les situations contribuant à l’apprentissage et à l’entraînement au débat, ainsi qu’au dialogue entre mineurs et entre mineurs et adultes. Ceci permettra aux enfants, aux adolescents et aux jeunes, comme aux adultes, de mieux comprendre le monde, la société et ses complexités. Les Francas s’indignent depuis de nombreuses années des conséquences du libéralisme économique effréné qui engendre une répartition très inégalitaire des richesses et cantonne une partie importante de la population dans la pauvreté.…

Lire la suite

Nouveaux élus au CMJ de Salleboeuf

Article publié dans SudOuest le 13/11/2018 à 3h54 par Francis Gérard. Samedi, s’affairaient dans la salle du Conseil les membres sortants de l’équipe des 20 enfants du Conseil municipal jeunes (CMJ). Ils s’appliquaient à rédiger des affiches recensant les initiatives réalisées au cours des deux années de mandature. Il en ressort une forte implication lors de commémorations, événements municipaux et actions caritatives comme le Téléthon et l’aide aux sinistrés de Saint-Martin. Une occasion pour le maire, Marc Avinen, et son conseil, de souligner leurs engagements et leur travail encadré par Ronan Paugam, animateur des Francas. Ils ont également été soutenuspar des conseillers municipaux : Marie-Odile Dasque (instigatrice du CMJ en 1995), Juliette Dupuy et Jean-Claude Wegmuller, également conseillers municipaux. Sur les vitres, étaient placardées les 13 professions de foi des nouveaux élus. Parmi les propositions : la création d’un city stade, des jeux supplémentaires dans le square, l’interdiction de fumer devant l’école pour les parents de fumer devant l’école, des activités pour les personnes âgées, la Fête des voisins, la sécurité et l’embellissement de leur village. A n’en pas douter, ils se veulent à l’écoute des camarades qu’ils représentent, et veulent faire entendre la voix des jeunes. Informations : Ronan PAUGAM, animateur départemental - rpaugam@francas33.fr  

Lire la suite

Passer le BAFA ou le BAFD

 

bafa lesite

Tu recherches un stage BAFA ou BAFD en Nouvelle Aquitaine ou ailleurs ?

Trouve ton stage !

Les derniers mois avec les Francas

francactu33 couv

OCTOBRE 2018
  • 70 ans de Francas en Gironde 1948 - 2018
  • Prendre en compte la parole des enfants et des adolescents
  • Agis pour tes droits
  • Nos ATEC et CME
  • La rentrée solidaire

Téléchargez-le !

Ce site utilise des cookies pour mesurer l'audience