Logo des Francas

MOOC la laïcité à l'usage des éducateurs

laicite siteLa Fédération nationale des Francas et les CEMEA ouvriront le 13 décembre 2017 un MOOC intitulé « La laïcité à l’usage » des éducateurs. Ce MOOC (massive open online course) ou Formation en Ligne Ouverte à Tous (FLOT) est un cours de formation à distance disponible sur une plateforme Web et ouvert au plus grand nombre. Il sera en deux volumes. Le premier volume qui ouvre le 13 décembre proposera 4 sessions. La première sera consacrée à la laïcité, les trois suivantes sont intitulées « Pratiques religieuses et espaces éducatifs, sociaux et culturels », « Restauration collective » et « Laïcité, mixité et égalité fille-garçon ». Le second volume ouvrira au cours du 1er trimestre 2018.

Ce MOOC s’adresse à toutes les personnes qui agissent dans l’action éducative et souhaite enrichir leur connaissance sur la laïcité, la gestion du fait religieux dans l’action éducative locale, les espaces éducatifs, sociaux et culturels.

Il se veut être une formation en ligne complémentaire aux formations « Valeurs de la République et laïcité » délivrés en partenariat avec le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET). En Gironde, les Francas proposent ces formations, ouvertes à des groupes à partir de 10 participants et se déroulant sur deux jours. Pour toute information, contactez Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., animateur départemental, formateur agréé pour la délivrance de ces formations.

La plateforme d’hébergement du MOOC a changé pour permettre une inscription simple et rapide avant le 13 décembre. Ce MOOC est accessible à l’adresse suivante : https://mooclaicite-educateurs.org/

Centre de loisirs éducatif et handicap

couv livret handicapLes Francas agissent pour une meilleure prise en compte de la condition enfantine et pour l’accès de tous les enfants et adolescents à l’action éducative, sur tous leurs temps de vie, et particulièrement sur leur temps libre.

Dans ce cadre, ils portent une attention constante à l’accueil des enfants en situation de handicap dans les centres de loisirs, et plus largement dans tous les espaces éducatifs. Depuis plus de trente ans, avec les organisateurs locaux de structures et d’activités éducatives pour l’enfance et l’adolescence, ils ont initié des démarches territoriales de mobilisation, d’animation et de qualification sur cette question.

Dans la période 2011-2014, les Francas ont engagé une réflexion pour poser des repères nationaux concernant l’accueil éducatif des enfants et des adolescents en situation de handicap dans les espaces éducatifs. Dans le cadre de leur projet 2015-2020, les Francas souhaitent formaliser leur approche de l’accueil éducatif des enfants et des adolescents en situation de handicap.

pdfLe livret Repères pour réfléchir et agir sur l'accueil éducatif des enfants et des adolescents en situation de handicap a ainsi été réalisé et édité par la Fédération nationale des Francas. Il constitue un document essentiel pour les éducateurs accueillant, dans leurs structures, des enfants et des adolescents porteurs de handicap. Vous y trouverez des informations légales, des repères, des ressources pour agir... et garantir l'accès aux loisirs éducatifs à tous les enfants ! Ce document est le fruit des premières réflexions collectives qui ont été menées, ces dernières années, lors de groupes et séminaires nationaux sur « l’accueil des enfants et des adolescents en situation handicap» rassemblant des représentants de plusieurs associations départementales et unions régionales.

Le projet d’éveil culturel « A petits pas… »

Ce projet permet, chaque année, aux enfants de Cenon de découvrir l’univers d’un artiste, autour d’une thématique en lien avec le prix littéraire jeunesse de la commune.

Les Francas de la Gironde assurent la coordination du comité partenarial qui pilote cette manifestation et rassemble des représentants de nombreuses structures du territoire (des multi-accueils, des écoles maternelles, des centres de loisirs, des accueils périscolaires, des structures du médico-social, etc).

Au sein de ce collectif qui se réunit mensuellement, les méthodes d’interventions des uns et des autres, leurs univers professionnels variés (enseignants, éducateurs, animateurs) contribuent à la richesse des échanges. Le mode de gouvernance permet un investissement fort et continu de la part des structures participantes. C’est le comité qui décide des orientations du projet avec le principe d’une structure = une voix. Il discute, élabore et valide les conditions de réalisation de chaque étape : quelle pratique artistique, quel artiste, quelle déclinaison de la thématique, etc.

Depuis deux ans et après plus de 20 éditions, le comité partenarial a souhaité innover en organisant une résidence d’artiste. Il s’agit d’enrichir les méthodes d’intervention en dédiant un espace, au sein d’une structure, à la pratique artistique de l’artiste sélectionné.

Ainsi, en 2017 ce sont environ 400 enfants âgés de 6 mois à 6 ans, issus de 16 structures différentes qui ont pu découvrir l’univers de la danseuse Cathy PETIT de la Compagnie Entresol sur la thématique « Ombre et Lumière ».

Le contenu de chaque atelier a été préparé entre les professionnels et l’artiste de façon à ce que l’intervention contribue au projet de la structure. Chaque groupe d’enfant a bénéficié de 4 heures d’atelier. Pour moitié de son temps, l’artiste s’est rendue dans les structures et, pour l’autre moitié, des ateliers ont été organisés sur le lieu de résidence : au centre de loisirs éducatif maternel La Ré d’eau, au sein duquel une salle est mise à disposition de l’artiste de janvier à juin. Cette année, pour compléter le parcours artistique, les enfants inscrits sur le projet ont pu profiter d’une représentation d’un spectacle de la compagnie.

La formation des participants est également un axe fort du projet. Au début du projet, les professionnels des structures participants vivent un atelier animé par l’artiste. Ce temps est enrichi par des interventions d’acteurs du champ culturel et de la petite enfance, sur des questions plus larges comme les conditions relatives à l’accueil des artistes en structure petite enfance.

Ce projet annuel est finalisé par un temps fort, au cours duquel les structures invitent le public à vivre une expérience artistique élaborée avec l’artiste en lien avec la thématique.

Après l’intégration au comité partenarial des institutions comme l’IDAAC et l’IEN qui interviennent techniquement, une des perspectives est d’intégrer les familles dans le comité partenarial composé exclusivement de professionnels à ce jour.