Logo des Francas
  • Accueil
  • Animer
  • Retours sur la rencontre robotique des centres de loisirs en Gironde

Retours sur la rencontre robotique des centres de loisirs en Gironde

Lisa, 9 ans, venue d’Ambarès-et-Lagrave s’entraîne avec Film-Flam avant le quart de finale. PHOTO M. H.

Article de SudOuest.fr - Publié le 02/03/2019 à 3h51 par Marie Huguenin. Voir l'article original sur le site Sud-Ouest.fr

Nous sommes jeudi et un grand brouhaha s’échappe de la salle culturelle. À l’intérieur, l’ambiance est chaude. Les enfants s’activent autour des tables et attendent l’annonce des résultats des matchs de poule pour savoir quelle équipe ira en quart de finale. Sur les tables, Flim-Flam, Wonder Woman, Elephantor ou encore Ultimate Monster bénéficient des derniers réglages de leurs concepteurs, les enfants eux-mêmes.

Ces drôles de bêtes, aux noms issus probablement de leurs dessins animés préférés, sont fabriquées en carton, canette, papier mâché, bout de tissus et ferraille… « Flim-Flam, on l’a fabriqué en trois jours seulement avec notre animateur », précise Lisa, 9 ans, d’Ambrès-et-Lagrave, qui fait avancer fièrement son robot. En avant, en arrière, à droite, à gauche… Et il a même un moteur et des roues !

Des matchs animés

Sur la table d’à côté, Wonder Woman s’échauffe, « filoguidée » par Alana et Yanis. « L’objectif des matchs de trois minutes, rappelle Ronan Paugam, l’animateur des Francas, est de ramasser le plus d’atomes possible sur la table de match. » Non, ce ne sont pas de vrais atomes, mais des palets de tailles et de couleurs différentes que chaque robot doit avaler sans y mettre les doigts, forcément. Ceux qui en auront attrapé le plus iront en demi-finale. L’enjeu est grand. Les supporters de chaque équipe entourent les concurrents. On entend fuser des « Allez Arcachon », « Allez Ambarès »… et certains ont même fait une pancarte « Allez Langoiran » qu’ils tiennent fermement à bout de bras. Les trois minutes passent vite. Deux palets seulement dans les griffes du robot. Que feront les autres ?

Pendant que les matchs se déroulent, certains enfants participent à un atelier robotique et programmation. C’est un lycéen de François-Mauriac, en terminale S, option robotique, qui l’anime. Histoire d’aller un peu plus loin, d’en apprendre plus.

Neuf centres de loisirs – Quinsac, Cénac, Langoiran, Saint-Caprais-de-Bordeaux, Carignan, Tresses, Cenon, Floirac et Arcachon – ont participé à cette troisième rencontre robotique organisée par Les Francas de Gironde.

Renseignements : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ce site utilise des cookies pour mesurer l'audience