Logo des Francas
  • Accueil
  • Participer
  • Les membre de l'ATEC "Les Plajistes" à Cadillac partagent leurs expériences.

Les membre de l'ATEC "Les Plajistes" à Cadillac partagent leurs expériences.

Gwendoline, 16 ans, presidente de l'association 

Pourquoi as-tu voulu être membre du bureau de l’ATEC ?

Ça m’intéressait d’être présidente, je me suis dit que ça pourrait me permettre de prendre des initiatives, de faire des choses sans qu'on me demande. C'est pour moi, pour grandir un peu, pour avoir plus de responsabilités. Sébastien nous a demandé qui voulait être président, trésorier ou secrétaire puis après on a fait un vote. Au début ce n’était pas moi la présidente mais celui qui était président il ne prenait pas beaucoup d’initiatives, on a donc refait un vote et c’est tombé sur moi.

Que dois-tu faire pour assurer ton rôle de présidente ?

  • Prendre des initiatives
  • Montrer l’exemple
  • Etre responsable
  • Savoir gérer un groupe. 

Je dois également présenter le projet, être le porte-parole, être en relation avec la mairie, les Francas. Puis aussi construire le dossier, les documents officiels de l’ATEC. C’est moi qui gère les papiers. 

Est-il difficile de prendre des décisions à plusieurs ?

Je ne trouve pas. Il y a des différends parfois mais après on discute et on arrive à trouver un accord. Il y a des hauts et des bas aussi, des complications mais pas tellement quand j'y pense. Lorsqu’il y a un vote, tout le monde accepte le choix final même si ce n’était pas leur choix de départ. 

D’après toi, quelle(s) qualité(s) faut-il avoir pour être membre d’une ATEC ?

  • Etre responsable.

Qu’as-tu appris depuis que tu es membre de l’ATEC ?

J’ai grandi, j’ai muri. J’ai appris à prendre plus de responsabilités et aujourd'hui je prends des responsabilités que je ne prenais jamais avant. Je suis même revenue de moi-même et toute seule le mercredi pour remplir des papiers, passer des appels. Je suis venue toute seule pour parler de l’ATEC avec Sébastien (l'animateur référent) alors qu’avant je n’aurais jamais fait ça. Et ça c’est en rentrant dans l’association que j’ai pu évoluer sur ça . Je suis plus responsable. Et puis depuis que je suis dans l'ATEC je suis moins timide aussi.

Avec cette expérience j'ai envie d’être dans une association plus tard. Etre dans une association pour lutter contre la pauvreté. 

 ATEC Plajistes

sebastien, animateur référent de l'association 

Pour vous, qu’est-ce qu’une ATEC apporte aux jeunes?

Une ATEC permet aux jeunes de pouvoir monter leurs propres projets. C’est positif pour la suite, ça leur apprend à devenir plus autonomes dans la construction de leurs propres futurs projets personnels ou d’animation. Ça leur apprend à devenir des citoyens de demain.

Voyez-vous des évolutions chez les jeunes de l’association au fil de la mise en place du projet ?

Oui. Je vois plus de sérieux et de concentration par rapport au début. Sur les premières réunions les jeunes étaient plus dispersés. Aujourd’hui je pourrais leur donner le thème de la réunion et ils seraient capables de faire la réunion sans que je sois présent. Le fait que je sois là permet d’avancer plus vite car c’est aussi propre au groupe, c’est un groupe assez jeune. Mais ils pourraient tout de même organiser une réunion sans moi.

Ils ont eu plus d’ambition au fur et à mesure. Au tout début, le projet était de partir à Aqualand, puis ils ont vu qu’on arrivait à réunir pas mal d’argent donc ils ont décidé de partir à Paris.

Quelles sont les difficultés qu’on peut rencontrer dans la gestion d’une ATEC ?

La première difficulté qu’il peut y avoir c’est de réussir à réunir tout le groupe. Nous on se voit une à deux fois maximum par mois. Certains sont au lycée toute la journée du mercredi, chacun a ses activités en dehors aussi (sportives ou autres) et du coup il faut trouver des temps où on est tous libres pour pouvoir se réunir.

L’autre difficulté c’est de réussir à trouver une bonne organisation notamment sur les actions qu’on met en place. Par exemple les premiers marchés qu’on a faits, on était mal organisé. Ils y allaient tous sur les premiers mais il n'y avait pas besoin d’autant de monde. Au fur et à mesure on a trouvé une bonne organisation et maintenant tout va bien.