Logo des Francas

L'ATEC, une association pour les enfants et les jeunes

Bien en amont de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (CIDE) qui a a marqué une étape essentielle dans l’évolution du regard porté sur les enfants, dès 1966, les Francas ont fait de la participation un axe central de leur projet.

Si tout le monde s’accorde à reconnaître aujourd’hui que la protection de l’enfant nécessite d’importants moyens pour être garantie, force est de constater que la participation de l’enfant aux décisions qui le concernent reste trop rare dans les différents lieux de vie qu’il fréquente. Or, lorsque la Convention affirme que les enfants doivent avoir le droit de s’associer, elle reconnaît en fait aux enfants la capacité à devenir des êtres sociaux et solidaires, à devenir citoyens. C’est donc, pour notre société, pour notre démocratie, un droit fondamental qui complète nécessairement le droit à l’éducation.

La législation française permet aux mineurs de s’associer, mais dans les faits, cela est bien souvent compliqué. Quelques réponses ont commencé à être apportées : l’entrée d’adultes dans les associations de mineurs ou encore l’incitation à la création d’associations de fait, non déclarées, n’utilisant pas de moyens financiers, et ne prenant pas de décisions véritables : ce sont des associations de débat, pas d’actions. Cela ne correspond pas aux finalités éducatives du droit d’association.

La citoyenneté ne se décrète pas, elle se construit et ce, tout au long de la vie. On affirme aujourd’hui la citoyenneté des jeunes sans savoir réellement comment elle s’acquiert. Sur le plan éducatif, comment accompagner les enfants pour qu’ils puissent donner leur avis sur ce qui les concerne, l’exprimer et le formuler ? Sur le plan politique, les hommes et les femmes ont une place, mais quelle est-elle pour les enfants ? En réponse à cette double ambition, éducative et politique, et au regard de ces constats et des enjeux éducatifs et sociaux qui leur sont liés, la Fédération nationale des Francas propose aujourd’hui à l’ensemble de ses adhérents et partenaires, sur le modèle de la loi 1901, d’encourager, de mettre en place, de soutenir les Associations Temporaires d’Enfants Citoyens (ATEC).

Mais pourquoi ATEC ?

 

Pourquoi association ?

En référence à l’article 15 de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant sur la liberté d’association et de réunion pacifique, cette action veut contribuer à la reconnaissance de la place des enfants dans la société et leur permettre de vivre pleinement ce droit, de s’approprier toutes les valeurs qu’il porte. Pour cela, dans chaque groupe scolaire, dans chaque centre de loisirs qui le souhaite, dans chaque espace de vie collective les enfants pourront se constituer en association pour réaliser ensemble un projet commun.

Pourquoi temporaire ?

L’ATEC est constituée sur le temps de vie du projet : décider du projet, mettre en place les conditions de sa réalisation et le rendre public. L’association sur une durée limitée garantit l’authenticité de l’engagement des enfants et la qualité de l’engagement des adultes. En effet, le long terme n’est pas un cadre que les enfants peuvent facilement appréhender ni dans lequel ils se sentent à l’aise. Quant aux adultes qui choisissent d’accompagner les ATEC, ils maitrisent davantage leur action lorsqu’elle ne s’inscrit pas sur une durée qui risque de les engager au-delà de leurs possibilités. Enfin, le caractère temporaire de l’action signifie qu’elle se déroulera dans une phase d’apprentissage et évite les dérives éventuelles liées à une institutionnalisation.

Pourquoi d’enfants ?

Parce que la volonté de « faire ensemble » et la richesse de la vie associative ne sont pas réservées aux seuls adultes… De plus, tandis que les objectifs fixés par l’article 15 de la CIDE ne sont pratiquement jamais atteints puisque le droit français n’accorde pas expressément aux mineurs, dont les capacités juridiques sont limitées, la possibilité d’accéder à des responsabilités contractuelles, la souplesse de l’ATEC qui se situe hors de toute institution offre sûrement une réponse originale à la question de l’association des mineurs.

Pourquoi citoyens ?

Parce que l’enfance, avant la majorité légale, est une période où l’on est aussi un membre actif de la vie sociale. L’association est un lieu privilégié d’exercice de la citoyenneté. L’ATEC offre aux enfants un cadre propice et adapté à l’expression de leurs droits politiques, dans une dynamique éducative.

 

Informations auprès de Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., animatrice départementale.

 

  • QUELQUES DONNÉES :

    Durée de l’association : du 12 avril 2016 au 31 décembre 2017.

    Nombre de membres: 19 membres       Tranche d’âge des membres : âgés de 14 à 15 ans.


    Projet de l'ATEC

    Finalité du projet : organiser un séjour à Barcelone lors des vacances d'avril

    Démarche de projet : Impliquer les jeunes sur le territoire. Mise en place d’actions d’aide à la personne et/ ou référent d’une dynamique territoriale par l’implication et la participation à l’organisation d’événements sportifs, culturels etc.


    Actions à réaliser, à venir : 

    • Participer deux fois par mois au marché de la commune. 
    • Organisation d’un vide-grenier 
    • Organisation d’une tombola. 

    Vie statuaire : 

    • L’assemblée générale constitutive a eu lieu le 12 avril 2016. 
    • L’assemblée générale de dissolution aura lieu le 31 décembre 2017 
  • QUELQUES DONNÉES :

    Durée de l’association : du 17 juin 2016 au 31 décembre 2017.

    Nombre de membres: 10 membres 

    PROJET DE L'ATEC

    Finalité du projet : Organiser un séjour à Paris lors des vacances d’avril

    Démarche de projet : Impliquer les jeunes sur le territoire en mettent en place des évènements et des marchés, afin de financer une action collective.

    Actions à réaliser , à venir: 

    • Participer à des marchés
    • Cinéma en plein air
    • Vente de gâteaux et de boissons
    • Tenue de buvettes pour des événements associatifs, sportifs, culturels etc.
    • Organisation d'une soirée fluo

    Vie statuaire

    • L’assemblée générale constitutive a eu lieu le 17 avril 2016. 
    • L’assemblée générale de dissolution aura lieu le 31 décembre 2017 
    • Le 10 mars aura lieu une présentation publique des actions en cours.